Jump to content

SEARCH & DESTROY IV /// 11/12/13 MARS 2016 /// LA VERDIERE


Recommended Posts

Comme chaque année, j'attend avec impatience cette OP ! Je sais que ce sera l'occasion de retrouver des amis, en face et à côté de moi, mais aussi de vivre une aventure immersive et intense. Et cette année encore, je n'ai pas été décu ! :D Le Recondo étant en manque d'effectifs, j'ai rejoint le groupe de Mino : nous incarnons un groupe clandestin (FSB russe) qui a pour unique mission de localiser le chef taliban et de liquider. Sur le principe, rien de bien compliqué ^_^ Là où sa se corse, c'est quand on analyse les infos de terrain dont nous disposons : une liste de caches, de checkpoints, et c'est tout. Aucune info sur une éventuelle localisation de notre cible. Finalement, cette OP ne va pas etre ausi simple qu'il n'y paraît... et j'aime ça ! En complément des listes de POI, on nous transmet les coordonnées de balises posées sur différents véhicules talebs, que nous pourrons interroger à loisir. Voilà la clé de notre mission : relever les trajets des VL, et en déduire, en analysant les points de convergence et d'arrêt, la position des camps talebs. Dans l'un deux se trouvera notre cible. 

 

Vendredi soir

Nous nous retrouvons donc, Mino, Titi, Jondo et moi-même, à Montmeyan, parking du cimetière, afin de finaliser notre stratégie. On se sépare en deux binômes, et on se poste dans deux zones actives afin de scanner les fréquences radio et tester les balises. Mais très vite, on se rend compte que les balises répondent aléatoirement. Certaines répondent tout de suite, d'autres pas du tout. Certaines répondent plusieurs heures après l'appel, et d'autres encore ne répondront que le lendemain. Du coté des radios, on capte sur P7 des talebs assez actifs mais qui conversent de manière habile, ne donnant pas de détails qui nous permettraient de visualiser leur organisation ou leur position. Sur le canal 18, on capte le groupe Jok'air qui progresse, mais la qualité de transmission est trop mauvaise pour qu'on comprenne ce qui est dit. Vu le manque d'information concrètes, nous décidons de rester au camp pour la nuit et de partir demain matin explorer les caches. Nous retournons sur notre camp de base et dormons dans nos véhicules.

 

Samedi matin

Nous préparons un équipement light, qui nous permette de nous déplacer rapidement, et définissons un itinéraire qui passe par des pistes secondaires, contournant les checkpoints ennemis. Notre informateur nous confirme que les talebs sont calmes et ne s’intéresseront pas aux véhicules tant qu'ils ne transitent pas par leur checkpoints. Nous embarquons donc dans le Defender qui sera le plus apte à nous rapprocher de nos objectifs, et nous insérons en zone hostile. Nous explorons la cache 2. Un 4x4 passe sur la zone sans nous voir, stationne quelques minutes, puis repart. Nous nous dirigeons vers la cache 3. Nous passons par une zone de station non notée dans notre listing, équipée d'une caravane et d'un abri en cours de réfection. RAS, nous poursuivons notre cheminement vers C03. Nous arrivons aux abords d'une piste, et alors que nous allons nous engager sur la suite de notre tracé, un moteur se fait entendre. "A couvert !" on se planque dans les buissons, prêts à réagir au cas ou nous serions vus. Un 4x4 passe, puis un second, ils sont visiblement pleins l'un comme l'autre. Ils viennent du Checkpoint 01. On laisse passer quelques instants, puis nous traversons la piste. Nous arrivons à la cache 3, nous repérons un stock de roquettes que nous photographions, mais aucune trace de notre cible. 

 

12842548_10207207585921543_483161959_o.jpg

 

Après quelques minutes de station, nous décidons de retourner au 4x4. Nous traversons à nouveau la piste, et c'est encore un bruit de moteur qui se fait entendre : deux autres 4x4 passent dans le même sens que les précédent véhicules. Il apparaît évident qu'un camp doit se situer sur la piste qu'ils empruntent. Sur la carte, nous localisons en effet, au bout de cette piste, le hameau des Blanquettes : nous décidons d'aller y jeter un œil cet après-midi. Nous repartons vers notre 4x4. Une fois sur zone, nous découvrons que le 4x4 a été neutralisé. Notre informateur nous informe que les techniques utilisées par les talebs sont réversibles, afin de leur permettre de reprendre possession du véhicule en cas de besoin. Nous effectuons donc la remise en service du Defender, et repartons à notre camp de base.

 

Samedi après-midi

Après  un repas rapide, on s'équipe à nouveau. On pense à prévoir de l'équipement de couchage pour la nuit à venir ; puis on préfère privilégier la rapidité de déplacement et décision est prise de rester sur une configuration light. Etant donné que le Defender a été repéré, on ne va pas prendre de risque : nous décidons de nous insérer avec le Partner qui sera plus discret. On va passer par La Verdière puis Varages, se rapprocher mais sans se poser trop près de notre objectif afin de ne pas attirer l'attention. A 14:30 nous quittons le véhicule. Une petite marche de deux kilomètres et 1 heure plus tard nous sommes sur le camp des Blanquettes. Nous sommes postés à 100m du camp ; des voix nous parviennent, le camp est occupé. Titi part faire une reco. Lorsqu'il revient, les nouvelles sont décevantes : très peu d'hostiles sont présents, et pas de trace de notre cible. Mino part à son tour, sur un autre axe, mais lorsqu'il revient il ne peut que confirmer la situation. Nous décidons de rester sur notre position en attendant une éventuelle évolution. 

 

12168925_10207207592721713_486629983_o.jpg

Jondo en stand-by - Hameau des Blanquettes

 

Nous écoutons les allées et venues, des véhicules arrivent, puis repartent. Malgré les observations, rien de concluant sur la présence de notre VIP. Les balises répondent toujours aléatoirement et nous ne parvenons pas à tirer de leurs réponses des infos exploitables. Vu le temps que nous avons passé à observer ce camp sans succès, on commence à se poser des questions. Si on reste là et que notre VIP est ailleurs, est- ce qu'on ne perd pas du temps à stationner ? Si nous partons, et que le VIP arrive sur ce camp, ne risque-t-on pas de rater la seule occasion qui nous serait offerte ? Nous envisageons toutes les possibilités : misons sur le fait que notre cible stationne dans ce camp, et tentons une incursion. Possible, mais nous ne sommes que 4, et mener un assaut sans information concrète relève plus du coup de poker que de la stratégie. On peut attendre la nuit et tenter une infiltration, afin de gagner en sécurité sur l'assaut. Même constat : si notre cible n'est pas présente, on risque de causer/subir des dégâts inutiles et de compromettre l'accès aux autres camps. En cas d'assaut raté on perd des hommes, en cas d'assaut réussi, notre cible est avertie de notre assaut et quitte la zone. Ne disposant pas de tenues taleb, impossible de tenter une prise de contact directe. Après 1:30 de station, il est 17:00. Le jour commence à baisser et il nous faut prendre une décision si nous ne voulons pas être pris par la nuit. Nous décidons de lever le camp. Vers 18:00 nous sommes de retour au véhicule ; trente minutes plus tard nous arrivons sur notre camp de base.  Il faut de nouveau scanner les radios, ré-interroger les balises : comme la veille, on se sépare en deux et on se rapproche de la zone hostile pour écouter. 

 

Samedi soir

Vers 20:00, notre contact nous balance une info : notre cible se retrouvera sur une zone dont il nous communique les coordonnées. Elle jouxte la cache 5 visitée ce matin. On s'équipe et on part. Le Partner, garantie d'une plus grand discrétion, file sur la piste qui nous mène au plus près de la zone de contact. Dans ma tête se dessine la scène qui nous attend : un feu, une tente, un groupe de talebs réunis près de leur chef. J'imagine la progression, le premier tir de Mino sur notre cible, puis le feu nourri de l'ensemble de notre groupe sur la position. Un rapide contrôle des ENI au sol, une photo de notre cible abattue, et c'est le retour au véhicule tous sens en éveil... Retour à la réalité : Nous progressons le long d'une piste étroite entre deux murs de végétation dense ; le noir est total, et aucun feu n'est en vue. Soudain, un bruit de moteur ! "Un convoi !" chuchote Mino. Notre premier réflexe est de nous mettre à couvert. Mais Mino reprend la main : "Strike, tu te postes au milieu de la piste et tu bloque le convoi !" "Mais, j'ai pas de lance-grenade ! Impossible de stopper le VL !" "C'est pas grave, joues-la au bluff il faut stopper ce convoi !" "Okay chef, j'y vais !". Déstabilisé par un schéma que je n'avais pas envisagé, je m'en remets aux ordres : je repasse sur la piste, je me planque contre les kékés, je vois les phares approcher, la tension monte, il faut que le timing soit bon, je ne dois pas me faire voir trop tôt... d'un bond, je saute sur la piste, je braque la M60 vers le véhicule ; je suis aveuglés par les phares, je ne vois pas le conducteur ! je m'adresse au pare-brise, l'air menaçant : coupe le moteur ! COUPE LE MOTEUR ! Je ne vois pas mes équipiers sortir du bois, je ne sais pas quoi faire pour qu'on ne perde pas l'initiative. Je vois une main faire signe, j'ai l'impression qu'il me dit non... COUPE LE MOTEUR ! je sors mon PA pour lui montrer que je rigole pas, je commence à me rapprocher de la portière pour le sortir de force, ou le plomber direct, mais une fois au contact du capot je réalise que si je libère le passage il risque de repartir avant que j'ai touché la poignée... Je me repositionne alors qu'il coupe enfin le moteur. Mino gueule "allez les gars, on a pas le temps, sortez les moi de là, vous les fumez, VOUS LES FUMEZ !" Titi et Jondo ouvrent les portières, sortent les gars, Titi tient le conducteur, le pose dans le faisceau des phares ; mon PA est braqué sur le conducteur, d'un regard Titi comprend que j'ai besoin d'évacuer la montée d'adrénaline, s'écarte du taleb qu'il a mis à genou : BAM ! BAM ! Dans un souffle, il s'effondre. Pas le temps de savourer, on passe au véhicule suivant, et là c'est feu nourri sur nous, je ramasse une rafale en plein torse et je tombe à mon tour dans la poussière de la piste. 

 

FINEX pour moi, c'est au cours d'une action d'une rare intensité que je tire ma révérence pour S&D IV ! Je laisse le soin à Mino de raconter la suite... ;)

 

Venu pour la première fois sans mon cher Recondo, j'ai été accueilli par Mino, Titi et Jondo, que je remercie au passage très chaleureusement : j'ai passé un super week-end grâce à vous et avec vous ! Pour la première fois depuis des années, j'ai joué en tant qu'équipier, eh bien c'est bizzare, c'est à la fois très reposant et très épuisant ^_^ Il faut accepter les ordres, ne pas toujours faire comme on le voudrait, réagir avec efficacité alors qu'on a parfois tendance à se mettre en pilote automatique... mais d'un autre coté on a pas à se préoccuper de la topo, de la navigation, des choix stratégiques... bref, du bon et du moins bon, mais quand ça se passe avec des gars aussi sympathiques que mes hôtes sur cette OP, c'est que du bonheur !

 

Pour cette nouvelle édition, je trouve que le type de mission qui nous a été assigné a été très complexe pour nous à envisager, malgré son apparente simplicité, et courir après un Guiness éternellement introuvable a été très frustrant :D Je pense qu'on a manqué de méthode, si on avait pris plus de temps pour analyser les balises au lieu de courir partout sans vraiment savoir ou chercher on aurait peu être pu dégoter de véritables points d’intérêt. Mais sur le moment, j'avoue que je trouvais ces balises vraiment inefficaces... j'étais plutôt partisan de miser sur du coup de bol que sur de l'analyse pure. Ceci dit, on a vraiment regretté de ne pas avoir de tenue adaptée pour une infiltration, on aurait probablement pu obtenir plus d'infos de cette manière. à méditer pour la prochaine ! 

 

Merci à tous les joueurs présents sur cette OP, c'est toujours un plaisir de vous retrouver, et de découvrir de nouvelles têtes qu'on ne connaît parfois que via les réseaux sociaux ou les forums. Merci évidemment à toute l'équipe d'orga qui se démène pour nous concocter chaque fois des événements de cette qualité sur ce terrain exceptionnel, et merci à Larcenn pour mener tout ce ptit monde avec talent et prendre une part active à la vie milsim dans le sud. 

 

Et comme à chaque fois, vivement la suivante !!!! :D

Link to comment
Share on other sites

c'est marrant j'avais pas l'impression que nos avions designé un  chef lol !

bref strike a pas mal résumé la chose, je vais continuer au moment ou ce dernier mort la poussiere dans un rale qui nous fait comprendre que l'on est plus que 3 face à 2 vl plein de talebs...............................

effectivement pendant l'assaut sur le premier vl, les 2 autres derrieres ont tentes une manœuvre a reculons, voyant que sur ce chemin etroit c'est casi  impossible de fuir, ils sont sortis des vl et ont ouvert le feu, des echanges bref se font et j'arrive a en blessé 2, et là les laches fuient..........................ho on est que 3 !!!!

resultat des courses un vl et 4 talebs detruits une perte de notre coté et la cible en fuite ! bref bilan tres tres mitigé ! l'espace d'un moment je me dis patience ctre patience on se planque et on attend ils vont bien y revenir à leurs vl !!! mais le doute que des renforts arrivent est trop present bref on prend la decision de rentrer a notre camp ...................et là c'est le drame lors de la consultation de mon iphone, 49 mn apres je prends connaissance d'un sms de la taupe qui me donne avec exactitude la place de la cible dans le vl pick-up le second sur le convoi ! et là je realise tout simplement que la technologie du mode "ne pas déranger " de l'iphone qui empenche toutes notifications sonores ou par vibreur vient de me faire rater le coach, put........ et si et si.............. oui mais avec des si on coupe le bois !!! l'embuscade monté à la va vite aurait pu tres tres bien marcher sur le bon VL et le l'egyptien aurait rejoint les pharaons ce soir !!! et moi je passe chez androïde ..........

bref tres degouté de notre action raté, de plus notre coup a forcement des consequences ou la cible va avoir peur et va bouger et devenir beaucoup plus méfiant, ma seule consolation c'est qu'il se fait trop de bile et du coup il va mourrir dans quelques années d'un cancer du foie ! bref plus qu'a attendre !

la taupe nous envoi des smsm toute la nuit pour nous donner des indices de la position de ce damned taleb ! au petit matin le dernier indice est : " au nord de la D30 sur une position pour pouvoir communiquer et observer, bref je n 'en voit qu'un de point : la vigie !!!

branle bas de combat on met tout en oeuvre , une bise sur le front à strike qui dort dans son defender et nous voilà parti sur la zone d'infiltration bien choisi apres un gros detour pour etre sur de ne pas tomber sur les talebs  ! on gare les vl et commence notre crapahut en azimut brutal direct sur la vigie par la pente Est de ce mamelon !!

arrivé sur la vigie on observe les alentours, apriori personnes ! donc on se mets en place pour une autre embuscade avec des angles de tirs à distances et une stratégie de fuite vers le pt d'extraction plus au nord  et l'attente commence ! grenade en place bbs engagés bref va falloir aller vite et avec une grosse puissance de feu là il fait jour et on ne sait pas combien ils seront et on est que 3 ......l'attente est longue car on y est depuis 8h !

je recois de sms de notre contact qui me signale que la cible se deplace mais on ne sait ou la position est compromise, soyez prudent !!! mince va-t -il monter ce c...........et là  sur la radio taleb, on apprend que des echanges se font entre les commandos de l'otan et les talebs et d'un coup j'apprend que le P4 d'un commando est en direction de la vigie avec les talebs au cul !! ni d'une ni 2 on se mets en place pour stopper les talebs au cas ou , l'OTAN n'est ni ami ni ennemi donc on verra suivant que ..........

le P4 arrive sur zone, se gare et se mette en place pour une eventuelle risposte, ils ne sont qu'a quelques m de nous on les observe et là je me dis faudrait peut etre se faire connaitre car de 3  on passerai à 6 et la donne serait meilleure face à un nbre X de talebs, ils s’aperçoivent que la barriere qui mene a la zone d'extraction n'est pas verrouillé et decident de la franchir et fuir vers la zone d'extraction, ils se pointent devant et un des commandos l'ouvre mais titi n'est qu'a 3 m d'elle ! le gars est dans l'adrenaline de la fuite et ne regarde que ce qu'il doit faire donc oubli qu'il est pointe par la froideur d'un canon, jopndo et moi meme pointons aussi nos repliques dans leur direction au cas ou, ils franchissent la barriere la referme et fuient à toute berzingue ...heu enfin c'est un P4 avec un 1.9 peugeot comme moteur donc faut pas abuser , ils fuient donc a la vitesse qu'ils peuvent ...........

en meme temps je reçois à la radio sur taleb channel qu'ils cessent la poursuite et s'arretent à la fourche legerement plus bas, bref on se retrouve encore à 3 face aux barbus !!!

je recois des sms de notre contact qui me signale des couacs hors jeu donc au final pour nous ça s'arretes là car la cible ne montera pas à la vigie donc on doit s’extraire ! bou bou on est sur notre fin dommage !

on decide donc de rejoindre nos chers jokair et leur p4 au point d'extraction , arrive sur les lieux on decouvre leur P4 et on commence à les appeler en leur disant bien notre situation de jeu fini et qui nous sommes, mais au bout de 5 mn de monologue, personne ne sort des bois ! bref ils sont là ou pas !!! youhou !!!!!!! toujours personnes !

j'appelle larcenn pour qu'ils me donnent les infos du matin et on attend tranquillement que tout le monde rapplique vu que c'est ici la zone d'extraction  et par ordre d'arrivée !

podium larcenn et arcuce, seconde place attribué aux corses (ho pas mal c'est des corses lol) et puis la jokair arrive et là sortit du fond de leur trou les 3 membres du P4 qui en fait ne nous pas cru et pensaient que nous etions taleb et que nous faisions de l’esbroufe , mais non bref cela demontre encore l'implication des joueurs que tant que tu ne lui a pas dis " c'est bon leve le camo t'es redevenu comptable " ils jouent et y croient encore et ça c'est top !!!

petit debriefing avec les gars presents et apres des va et vient en 4x4 larcenn nous ramme a nos vl gares plus bas .

nous rejoignons tout le monde pour un bon repas typiquement americain par les memes que l'an dernier et ça c'est bon tout le monde est present, on discute , on refait notre guerre on se chambre avec guiness l'egyptien ! bref que du bonheur avant que tout le monde parte et que la pluie arrive masi trop tard ....

pour revenir à l'op en elle meme, je me suis encore une fois regalé avec mes comparses (regret que d'autres en soient pas là ) on a fait des erreurs comme de ne pas se poser sur papier et essayer de voir par deduction et qu'elle strategie on pourrait faire par rapport aux elements donnes mais bon on a pris certaines decisions bonnes ou moins bonnes, l'avantage de ce genre d'op c'est que les missions sont evolutives et avec des consequences et ça c'est op au niveau de l'immersion donc je remercie encore tout le monde present, l'orga et compagnie et vivement la prochaine car c'est trop bon quand meme.............

Link to comment
Share on other sites

  • 4 years later...
  • Strike changed the title to SEARCH & DESTROY IV /// 11/12/13 MARS 2016 /// LA VERDIERE

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...