Aller au contenu

Messages recommandés

Le RPRC trouve ses racines dans le jeu d’airsoft. En 2006, deux passionnés du jeu vidéo « Day of Defeat », Strike et Blood, découvrent avec Gas et Angel ce loisir qui les propulse dans un nouvel univers. Cette fois, ils ne sont plus devant leur écran mais sur le terrain, une réplique d’arme à la main. Les parties d’airsoft se déroulent sur des terrains aux limites bien définies, de taille réduite (quelques hectares).

 

post-1-0-99211500-1444699049_thumb.jpg

Will, Strike & Vip3r à l’assaut

Photo par Gas – Fort de Flaut, Lantosque – Octobre 2006

 
Les scénarios sont calqués sur un autre FPS célèbre : Counter Strike. Les protection de VIP alternent avec les attaques/défenses de bâtiment, mais les joueurs jouent souvent « chacun pour soi » et seuls quelques-uns favorisent le « teamplay ».
 

post-1-0-99885100-1444699072_thumb.jpg
Blood & Strike en appui-feu
Photo par Gas – Vallon Obscur de St Blaise – 13 Janvier 2008

 
Lorsqu’ils rencontrent la team Screaming Eagles, en 2007, et jouent pour la première fois avec eux, c’est la révélation : la stratégie est au cœur du mode de jeu de cette team, et les sensations sont décuplées.
 

post-1-0-79459900-1444699096_thumb.jpg
Tank & Docpatch

Photo par Strike – Blausasc – Mai 2008

 
Les parties en commun se multiplient et petit à petit, de nouveaux joueurs sont enthousiasmés par l’importance que prend la tactique dans les assauts et les phases de défense. En Janvier 2008, Strike et Blood, avec Gas puis Roog, créent la team Recondo Squad et recrutent des joueurs partageant cette vision de l’airsoft.
 

post-1-0-96933300-1444699117_thumb.jpg
Team Recondo Squad, Blausasc

 
La team participe à de nombreuses OP, un peu partout dans la région, et ils découvrent d’autres équipes partageant leur vision du jeu : GSF, Ranger, Rafale… Ils rencontrent en Novembre 2008 la team Awacs, avec qui ils découvrent les parties d’airsoft milsim, sur des terrains ouverts de plusieurs km². Les parties d’airsoft se déroulent alors « à l’échelle 1″ : les déplacements se font sur de grandes distances, les groupes ont des points d’insertions distants de plusieurs kilomètres…
 

post-1-0-18803500-1444699141_thumb.jpg
Team Awacs – OP « Icarus Rescue » – Juillet 2008

 
Pour adapter le jeu à ces nouvelles données, les règles habituelles, héritées de l’airsoft, sont modifiées : le « out à la voix » est proscrit, les véhicules font partie intégrante du gameplay, et augmentent l’immersion des joueurs. Les infirmiers (Medics) prennent une importance capitale du fait de l’application des touches localisées.
 

post-1-0-81874900-1444699176_thumb.jpg
Faction SF (One Shot, Lurp, Alex the Great)
Photo par Blood – OP « X Bastards » – La Salette, du 20 au 28 Juin 2009

 
La place du jeu de rôle est désormais beaucoup plus grande, les scénarios plus étoffés, le nombres de faction en présence plus important. Les déplacements tactiques deviennent de véritables randonnées en pleine nature : la réussite de la mission dépend de la préparation d’un plan d’insertion et d’extraction, de l’étude de la topographie, des phases lunaires et de la météo.
 

post-1-0-24507400-1444699199_thumb.jpg
Préparation de l’insertion de la faction CIA
OP « X Bastards » – Juin 2009

 
La frontière avec la réalité est de plus en plus ténue, et les distances prises avec l’airsoft sont de plus en plus importantes. Voulant alors développer un environnement de jeu propice à ce type de parties, Strike et Blood créent l’association Softair Passion avec les teams Recondo Squad, Screaming Eagles et War Machines. Dans le cours de l’année 2009, l’association organise ainsi en collaboration avec les Awacs quatre grandes rencontres, sur des sites d’exception, fondatrices du RPRC :
 

- « Highway to Hell », dans le Bois Noir de la forêt communale de Valdeblore :

 

post-1-0-83044700-1444699218_thumb.jpg


- « X Bastards », avec des phases préliminaires de jeu de rôle en ville, une pré-partie dans la forêt communale de Blausasc, une séquelle sous forme de jeu de rôle puis une phase finale sur deux jours dans la vallée d’Anduébis :


post-1-0-17859300-1444699249_thumb.jpg

 

- « Danger For The Crown », en nocturne sur la Colline du Château de Nice :
post-1-0-68784700-1444699296_thumb.jpg


- « Burning Diamond », suite de « Danger for The Crown » prévue au départ sur le site de la caserne du Col de Brouis,

sur la commune de Sospel, puis déplacée suite à des problèmes logistiques dans le Bois Noir de Valdeblore :


post-1-0-31993200-1444699368_thumb.gif


- « Sledge Hammer », suite de « Burning Diamond », une partie-trekking sur 2 jours et deux nuits en montagne :

 

post-1-0-46804100-1444699397_thumb.jpg

 
OP après OP, le concept de jeu qui encadre ces rencontres se précise et prend corps. La distance avec l’airsoft est devenue si grande que même le terme de Milsim ne correspond plus au contenu de ces OP… En effet, même si le principe de base (se rapprocher du réel) est commun, l’ajout de règles nouvelles, des randonnées, des véhicules, la place importante donnée au jeu de rôle, et les terrains « openfield » et les puissances de répliques décuplée repousse les limites du cadre airsoft.
 

post-1-0-52335500-1444699417_thumb.jpg

 

Phase d’espionnage pour la faction SF sur un groupe de Taleb (Strike, Raiden, Blood & Docpatch)
Photo par One Shot – OP « X Bastards » – Juin 2009

 
S’ils veulent organiser des OP dans ce nouveau cadre, Blood et Strike sont convaincus qu’il devient nécessaire de créer un nouveau jeu et de le faire connaître en tant que tel.
 

post-1-0-77535900-1444699435_thumb.jpg


Phase d’espionnage de la faction CIA sur un groupe de SF renégats.
(Alpha Dog, Spek & One Shot)
Photo par Blood – OP « X Bastards » – Juin 2009

 
Pendant 2 mois, ils analysent l’expérience qu’ils ont acquise au cours des 5 OP; ils affinent et améliorent les règles qui les encadraient. Ils définissent l’univers qui va entourer ce nouveau jeu, lui donnent une image et un nom :
 

post-1-0-36213500-1444699459_thumb.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×